• L'Autre

    L'Autre

     

    Que pouvons nous dire de l'Autre

     

    Celui qui fait battre notre cœur à un rythme effréné

    Que savons-nous de lui, cet Autre ?

    Seulement ce que nous en ressentons

    Dans notre chair  dans notre pensée

    Dans notre cœur dans nos émotions

    Dans toutes nos cellules dans notre inspir-respir

    Il envahit tout en nous

    Il provoque à son insu ce balancement incessant

    Douleur-Plaisir

    C'est nous que nous cherchons à travers l'autre

     

    Ne t’éloigne pas de moi sinon je meurs 

    Ne saurai qui je suis

    TOI, Miroir parfait où je me vois

    Lorsque je sais que tu approches

    Seul toi fais soulever mon sein

    Sous d'esquisses souffrances

    Toi, répondance parfaite

    Dans l'instant renouvelé

     

    Mais que sais-je de toi

    Rien ou si peu de choses

    Seulement ton mystère qui m'attire

    Seulement mon émoi et cette tendre cause

    Qui me cloue me crucifie me déchire

    Si ma vue n'est pas comblée en toi

    Que suis-je sans toi mystère qui résiste

    Comment ouvrir la porte de ton temple secret

    Pour y faire une place le temps des nourritures

    Des forces qui seraient impossibles sans toi

     

    Nous touchons au mystère de notre vie

    Nous touchons à ce cri qui dit "approche-toi de moi"

    Nous touchons à notre souffrance universelle

    Nous touchons à notre part manquante

    Rouge comme la braise

    Rouge comme ce feu

    Rouge comme le désir qui nous met debout et qui nous crucifie

    Rouge comme cette voix silence qui nous dit "avance -toi"

    Rouge comme la force de l'envie de ce vivant morcelé

     

    Et chaque  matin nous retrouvons ce vide qui hurle

    Qui est le moteur de nos plus belles exigences

    Qui est le soleil qui éclaire la tendresse

    Qui nous transcende tous dès que nos l'acceptons

    Qui est la VIE qui veut faire éclater nos limites

    Qui est  le souffleur de verre qui modèle à travers le feu

    Notre part de mystère et nous dit "je te veux"

    Je te veux bancale  boiteuse  souffrante mais ouverte

    Je te veux  écorchée  morcelée  délaissée mais ouverte

    A tout ce que tu ES  je dis  "Avance n'aie pas peur"

     

    Viens te réchauffer à ce que je suis

    Je suis toi et j'ai besoin de toi pour montrer mon visage

    Que serais-je sans toi  si ce n'est un mystère

    Je te ressemble et je suis comme toi

    "Viens approche toi plus près encore"

     

    Lililavie

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :